Géographie des persécutions à l’encontre des chrétiens.

Loin du tumulte médiatique, ils sont 200 Millions ; Hommes, Femmes, enfants et vieillards à vivre leur foi sous les persécutions et la barbarie. Enquête sur les 200 Millions de Chrétiens persécutés en silence aux quatre coins du monde ! 

Si la persécution des chrétiens dans les premiers siècles après Jésus-Christ est historiquement admise et étudiée, il en est tout autre pour les sévices actuels. Islam radical, communisme exacerbé ou encore dictature, nombreux sont les acteurs de la souffrance des 200 Millions de Chrétiens. Cette « christianophobie » désormais mondialisée touche plus de 50 pays.D’après Mgr Silvano Maria Tomasi, observateur permanent du Saint-Siège au- près des Nations unies,  » plus de 100 000 chrétiens sont tués chaque année pour des motifs qui ont un quelconque rapport avec leur foi « . Etabli sur des études propres à l’Eglise ce décompte parait tristement fidèle à la réalité, c’est donc un peu plus de 270 Chrétiens tués chaque jour dans le monde en raison de leur croyance. Tour d’horizon des cinquante pires pays pour les chrétiens :

N°1 La Corée du Nord, trop souvent oubliée c’est bien la Corée communiste qui persécute le plus les chrétiens. L’interdiction du culte, perçu comme « une domination occidentale », est chaque année responsable de l’arrestation, la torture, l’emprisonnement et l’exécutions de 10 000 personnes.

N°2 La Somalie, rongée par les guerres tribales et le banditisme, la Somalie est un état failli, dans lequel la foi chrétienne est proscrite. Depuis 2010, plus aucune nouvelle de la minorité catholique. Historiquement, la Somalie a connu une évangélisation à la fin du XIXe siècle, sous l’impulsion d’une mission française et d’une mission suédoise. Le nombre de chrétiens encore en vie à ce jour est inconnu, mais la grande majorité a été assassinée ou forcée à la conversion.

N°3 l’Irak, depuis la chute de Saddam Hussein et le départ des troupes occidentales le pays s’écroule dans la guerre civile. Les chrétiens subissent sur l’ensemble du territoire des attentats et des brimades. Dans les zones contrôlées par l’Etat Islamique, il ne reste plus de chrétiens, 150 000 ont fui, les autres se sont convertis à l’Islam ou ont été assassinés.

N°4 la Syrie, le pays qui comptait une communauté importante de chrétiens, qui vivaient protégés par le régime d’Al Assad, est désormais en partie aux mains de l’Etat Islamique. Par conséquent, c’est plus de 700 000 chrétiens qui fuient le pays, 200 000 qui ont été déplacés et 60 000 tués. Comme en Irak il est impossible d’être chrétien en dehors des zones contrôlées par le régime.

N°5 l’Afghanistan, les chrétiens afghans sont tous d’origine musulmane, néanmoins ils seraient plus de 5 000 à vivre leur foi dans la clandestinité la plus totale. En effet, le pays aux mains des talibans, ne tolère pas la pratique d’autres religions que l’Islam. Chaque année on dénombre une cinquantaine d’assassinats barbares de chrétiens.

On distingue trois grandes causes de persécutions :

La première, le communisme, la Chine et la Corée du Nord sont deux des grands tueurs et persécuteurs des chrétiens et cela depuis plus de soixante ans.  En Chine, la conversion est punie encore à ce jour par de lourdes peines de prison. La perpétuité ou même la peine de mort ne sont pas rares pour les chrétiens Chinois et Nord-Coréens.

Le second, l’islamisme, à des degrés de radicalisations différents. L’islam ultra radical utilisé comme référence par des groupes terroristes comme l’Etat islamique ou Boko Haram ne permet aucune  pratique religieuse différente de l’islam sunnite rigoriste. Par conséquent, les chrétiens et toutes les minorités (Druzes, Chiites etc..) sont persécutés dans les zones sous leur contrôle : Irak, Syrie, Libye, Nigeria, etc…

Dans les pays, ou l’Islam rigoriste est pratiqué, voir érigé au statut de religion d’Etat (Arabie Saoudite, Iran, Quatar..), la foi chrétienne se heurte aux pressions morales et réglementaires. Par exemple, si un chrétien immigré est accusé d’avoir parlé de sa croyance à un Qatari, il sera expulsé pour trouble à l’ordre public. Pour les musulmans convertis au christianisme, il y a de forte chances de subir des pressions familiales et tribales, ainsi que de la part du gouvernement, qui ne reconnaît pas leur conversion et continue à les considérer comme musulmans. Voici les propos d’un citoyen qatari au sujet de l’apostasie : « Si l’enfant a 10 ans, son père lui montrera des versets du Coran. S’il a 15 ans, son père l’emmènera à la mosquée pour qu’il y reçoive un enseignement qui le remettra dans le bon chemin. S’il a 20 ans, un cousin le tuera ou bien la famille paiera quelqu’un pour l’assassiner ».

Dans des pays ou l’Islam est considéré comme plus modéré  (Turquie, Maroc, etc…), la pratique des religions chrétiennes est très mal acceptée par la société, notamment dans les zones reculées. Les églises  sont  clandestines, le racisme, la discrimination  sont courants et récurrents.

Troisième cause, et sûrement la moins connue, l’intolérance des religions asiatiques (bouddhisme et hindouisme). Souvent considérés comme pacifiques, les territoires bouddhistes sont des enfers pour les chrétiens (les musulmans sont aussi persécutés au même titre). Même si la pratique d’une autre religion n’est pas légalement proscrite, les raids et autres expéditions punitives meurtrières sont monnaie courante. En Inde, les chrétiens, subissent une répression importante, notamment par le biais de lois « anti-prosélytisme ». En outre, ils sont considérés comme « traîtres à la nation ». Au Laos certains moines bouddhistes « extrémistes » ont incendié un village chrétien et battu à mort une dizaine d’hommes. Les justices des pays concernés ne sanctionnent que très rarement les exactions contre les populations chrétiennes.

En conclusion, on remarquera d’abord l’importance des persécutions communistes et asiatiques qui sont souvent masquées par celles du terrorisme islamique. Nous constatons aussi qu’aucune action majeure n’est entamée pour protéger les minorités chrétiennes du Moyen-Orient. Pire encore, certaine actions occidentales comme la guerre en Irak, en Libye ou contre le régime de Bachar Al Assad, ont dangereusement exposé les chrétiens à la menace islamiste, alors qu’ils étaient protégés par les anciens régimes. Enfin, force est de constater que parmi les partenaires commerciaux majeurs de la France, nombreux sont ceux qui persécutent les chrétiens (Chine, Inde, Qatar, Emirats…).

Par Antoine Valentin

Publicités

3 commentaires

  1. Autant que je me souvienne le Mexique est de culture et pensée chrétienne, or dans votre tableau, le Mexique figure à la 38ème place des persécuteurs, pouvez-vous nous éclairer sur les raisons et méthodes d’une telle oppression ?

    J'aime

    • Bonjour,
      En effet le Mexique est un pays de culture catholique. Néanmoins, le gouvernement Mexicain ne dispose pas du pouvoir suffisant pour assurer sa présence et son autorité sur l’ensemble du territoire. Dans plusieurs zones du pays, où les cartels sont puissants, les Églises connaissent des vagues de vols et de rackets. Les prêtres sont aussi des cibles de choix pour les enlèvements. Enfin, les centre de désintoxication à la drogue et de réinsertion des délinquants sont souvent victimes de malveillances et parfois même de destruction. En 2014, plus d’une centaine de prêtres, moines et sœurs sont décédés des suites de leurs engagements dans la lutte contre la drogue et les cartels

      J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s